Le domaine de la petite enfance a, chaque année beaucoup de succès et le CAP AEPE (accompagnant éducatif en petite enfance) fait « carton plein » !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les garçons aussi s’orientent dans cette section et s’ils sont moins nombreux que les filles, ils sont réellement motivés par cette voie !

En témoigne Abel, un de nos élèves qui validera sûrement haut la main son diplôme en fin d’année. Arrivé au lycée La Colette en 3e prépa-pro, en situation d’échec car dyslexique, Abel a été rapidement mis en confiance par ses enseignants qui ont su repérer son potentiel.

L’objectif de la 3e pour obtenir le DNB (diplôme national du brevet) a été de « tout miser » sur l’oral. En effet, comme la plupart des élèves dys qui arrivent au lycée, Abel était découragé par ses résultats scolaires et les remarques de ses profs de collège au sujet de ses fautes d’orthographe ! Pourtant, ses capacités de réflexion étaient plus que solides et son aisance orale était un plus ! Poussé par l’équipe enseignante, il a eu une excellente note à l’oral du brevet, ce qui lui a largement permis de compenser les difficultés de l’écrit et d’obtenir la mention « Assez Bien ».

Extrêmement motivé par la petite enfance, il réussit pleinement dans cette voie. Ses tuteurs de stage de l’école maternelle ont été dithyrambiques sur son implication et son attitude et il sera probablement embauché sur ce dernier lieu de stage, dès le départ à la retraite d’une des ATSEM. D’ici là, Abel compte travailler en périscolaire pour rester dans le même domaine.

Nous lui souhaitons vivement de réussir car vraiment il le mérite.

Nous encourageons les garçons qui hésitent à s’inscrire en CAP AEPE à dépasser les éventuels préjugés et à venir nous voir.

Abel